Démarches pour impoter une voiture de France

4 note(s)

Mode d’emploi en 3mn …

En France :

Le document d’immatriculation français se nomme : « carte grise ». Le vendeur français doit vous la remettre accompagnée de la  facture de vente à votre nom. Le véhicule ne doit pas être radié du fichier des immatriculations, comme c’est toutefois le cas en Allemagne, en Italie, en Espagne ou au Luxembourg. En revanche la carte grise doit être barrée et signée par le vendeur, recto/verso. Au verso il faut inscrire les coordonnées du nouvel acquéreur.

Pour connaître l’état du véhicule avant de l’acheter, pensez à notre service « Expertise Automobile ».

Transit :

En France, il n’y a pas de plaque de transit export puisque le vendeur  laissera les plaques sur le véhicule, ce qui vous permet de rentrer en Belgique par la route.

Pour pratique et parfois même plus économique : faites-vous livrer le véhicule à votre domicile par transporteur professionnel – pensez à notre service « Achat & Livraison ».

En Belgique :

Présentez-vous au un bureau des douanes avec : carte grise française, facture d’achat, pièce d’identité – afin d’obtenir l’indispensable vignette 705. Passez un contrôle technique. Vous pourrez ensuite présenter le dossier de demande d’immatriculation à la DIV avec : vignette assureur, facture d’achat, formulaire rose remis par le bureau des douanes avec la vignette 705, carte grise étrangère et pièce d’identité.

Pour une assistance et une importation réussie, n’hésitez pas à faire appel à « nos services » et à nous demander un devis personnalisé.